• Jérémy Français

Le capteur de puissance pour vous servir !

Dernière mise à jour : 17 déc. 2020


Cet outil est devenu en peu de temps si populaire et accessible au point qu'aujourd'hui beaucoup de coureur l'utilise et ce de plus en plus tôt. Plus on monte dans les catégories (Elite, Pro) et plus il est rare de voir des coureurs fonctionner sans.


///// Mais alors pourquoi ?


S’il ne fait aucun doute de son approbation dans le monde moderne de l’entrainement, passons en revue brièvement les points les plus évidents de son utilité.

[Les points ci-dessous sont exempts de toutes explications et peuvent tout à fait pour certain être rattaché à l'un comme à l'autre]



///// Du point de vue de l’athlète !


- Le capteur de puissance est un outil facile d’utilisation et d’exécution sur le vélo

- Il permet de s’assurer que le travail énergétique demandé par le coach a été réalisé conformément aux consignes.

- Il permet également une meilleure définition perceptive des zones d’intensités en lien avec la puissance

- Un apprentissage de la bonne gestion d’un effort [Intensité, cadence, puissance, stratégie,..]

- Un engagement mental supplémentaire [non négligeable pour aller chercher parfois les watts qui nous auraient manquées en s’accrochant autant que possible à ce chiffre que l’on a ciblé]

- Une motivation supplémentaire liée au feedback post séance ou compétition [que c’est agréable de réussir une séance difficile et d’en avoir la preuve !]

- Un gain de temps sur une saison et d’une saison à une autre en ciblant les besoins de compétition en lien avec le travail à fournir

- …



///// Du point de vue de l’entraineur !


- Suivi précis et de qualité

- Facilite le relationnel entraineur-entrainé

- Compte rendu de séance et analyse détaillé avec précision

- Une connaissance plus accru de l’athlète sur un aspect physique autant que mental.

- Connaissance des points forts et faibles grâce à divers outils comme le PPR ou le Profil de fatigue

- Jouer sur les bons leviers grâce à la meilleure compréhension du fonctionnement du coureur.

- Réajuster dès que nécessaires les zones d’intensités pour rester toujours dans la progression

- Permet de mettre rapidement en avant les progrès

- Ou au contraire de faire l’état des lieux éventuel d’un état de fatigue prononcé [incapacité à tenir un niveau de puissance donné par exemple]

- Être dans la compréhension de ce qui a fonctionné ou non pour avancer toujours dans le bon sens.



/////Quelques intérêts à la puissance !


- La puissance est une mesure directe de l’énergie mécanique qui ressort du sportif. Elle est un paramètre invariable. Elle n’est pas soumise comme la FC à de nombreuses influences : climat, température, stress, fatigue, position du corps, nature du terrain, etc….

Autant dire qu’un watt est un watt et qu’il est impossible de tricher, ainsi le suivi de la puissance permet d’évaluer les aspects quantitatifs et qualitatifs d’un entrainement en s’affranchissant de toutes les contraintes extérieures.

- La mesure de la puissance fournie à l’effort n’a aucune inertie contrairement à la FC qui a tendance à dériver. Les pulsations peuvent varier assez fortement pour une même puissance stable à 300 Watts.

- Le capteur de puissance prend ainsi tout son intérêt lors de travail à très haute intensité (au-dessus du seuil anaérobie) sur des efforts courts.

- Ensuite, le capteur de puissance, de par la précision qu’il offre, permet à un coach de suivre et d’évaluer avec précision la progression et l’évolution des entraînements de son athlète

- Le profil de puissance reprend l’ensemble des records de puissance sur des laps de temps assez large, de 1s à 5, 6, 7h d’effort et permet de voir comment l’athlète évolue

- Le capteur de puissance permet également d’analyser la gestion d’un effort en course

- …



/////Quelques anecdotes qui font la subtilité du capteur de puissance


- Entraineur mais aussi coureur cette saison encore (2019), je me suis fixé le Tour de Côte d’Or comme objectif, avec un objectif simple : me mêler à la bagarre. Un week-end fini dans le top 30 avec un sentiment mitigé au vue du niveau. Est-ce moi qui suis en dessous de mes capacités ou est-ce le niveau élite qui est extrêmement relevé ?

Résultats après analyse des données : records de puissance sur 5, 7 et 10mn battu à deux reprises et pour quelques watts en 2 étapes (samedi après midi et dimanche). Pour faire court, j’étais bien préparé et prêt le jour J, mais malheureusement le moteur reste limité (génétiquement) et sans capteur, j’aurai eu des doutes à l’affirmer.

Le capteur peut permettre ainsi de relativiser les efforts et « d’objectiver » une performance pour une meilleure stabilité mentale à la performance. Quel aurait été le questionnement sans ces données ? Peut-être le même, où complètement différent, … en tout cas dur à dire si ce n’est que plus on écarte les doutes et plus on aura tendance à ce rapprocher de la vérité, si tenté qu’il y en ai une ! ou tout du moins la vérité qui est propre à chacun.


- Autres exemples : j’ai un coureur qui a fait une préparation studieuse avant d’enchainer une saison compliquée entre chutes, ainsi qu’un nombre de jour de courses revues à la baisses. Les quelques courses relevées (Élites) auxquelles il a pu participer se sont révélées plus difficiles que prévu. La première question qui vient tout naturellement dans ce genre de situation, et est-ce qu’il y a un problème dans l’entrainement ?

Un regard rapide sur les différentes valeurs de puissance pour conforter l’idée que le problème n’est pas physique. Amélioration des records de puissance en comparaison de la saison passée et au cours de la saison. Très certainement une mauvaise gestion dans son calendrier de course et la maigre participation à des courses de ce calibre là. Entre manque de rythme et de confiance à ce niveau de la compétition tout est envisageable…

Cette démocratisation du capteur et une vraie chance pour tout un chacun qui souhaite rendre meilleure et par le fait plus agréable SA pratique. Savoir ce que l’on fait et pourquoi on le fait, nous rend plus assidu et volontaire et a sans aucun doute un impact sur nos performances.


Si à la suite de ces quelques lignes vous souhaitez tester la puissance, JRM COACHING en met à la location avec ou sans coaching .

Cela peut également se faire dans le cadre d’une évaluation de profil physique sur une durée d’un mois, vous permettant par la suite de faire un état des lieux de vos forces et faiblesses et de vous aider à cibler au mieux vos objectifs.

Et si l'envie vous en prend de faire l'acquisition d'un capteur, JRM COACHING travail avec un magasin partenaire qui peut obtenir des prix attractifs. Hésitez pas à vous renseigner !



105 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout